Où sont passés les médecins généralistes en France ?

La première personne à qui l’on veut s’adresser lorsqu’on sent des malaises et autres soucis sanitaires, c’est le médecin généraliste. Ce n’est qu’après diagnostic que ce dernier oriente ou pas les patients vers les médecins spécialistes. Malheureusement, force est de constater que cette catégorie de médecin est en voie de disparition en France. Découvrez les raisons potentielles de ce constat et quelles sont les mesures prises pour y remédier.

L’État : une des raisons de la pénurie en médecin généraliste en France

Pour certains, l’État est la cause de la pénurie de médecins généralistes sur le territoire français. En effet, du fait que le numerus clausus est très limité, il n’y a plus assez de diplômés en médecine. Le peu qu’il y a n’est pas suffisant pour assurer la relève des médecins généralistes qui se rapprochent de plus en plus de la retraite. A ce propos, pour en savoir davantage sur le numerus clausus, cliquez sur le site concernant les admissions en faculté de médecine.

A lire aussi : Formation en sophrologie à Toulouse : combien de temps dure un programme ?

Aussi, non seulement le nombre de médecins formés diminue, leur répartition sur le territoire semble ne pas être équitable, ce qui fait que dans certaines zones, il n’y a pas du tout de médecin traitant. Cette situation rend l’accès au soin de plus en plus difficile dans certaines régions françaises.

La passion pour les spécialités en médecine : une raison de la baisse des médecins généralistes

Si aujourd’hui, un problème de médecin traitant ou de médecin généraliste se pose en France, c’est parce que la plupart des étudiants en médecine préfèrent aller se spécialiser dans des domaines (chirurgie, ORL, cardiologie, etc.) autres que celui de la médecine générale. Cette décision serait poussée par le fait que la vie des médecins généralistes n’encourage pas aussi bien par rapport à la rémunération, qu’à la charge de travail que ces derniers doivent supporter. De plus, les spécialités dans le domaine de la médecine semblent être plus passionnantes que la médecine générale. Du coup, la majeure partie des étudiants préfèrent aller se spécialiser que de s’arrêter à la généralité. 

En parallèle : Comment utiliser les fleurs de CBD dans votre routine de bien-être pour maintenir une santé optimale ?

Quelles sont les solutions pour gérer ce manque de médecin généraliste ?

Pour essayer de combler le manque de médecin généraliste, l’État a décidé de revoir son concept de numerus clausus concernant les admissibilités en médecine. Ainsi, le nombre de diplômés connaitra une augmentation. Aussi, pour motiver les jeunes docteurs à aller servir dans des zones rurales où le besoin se fait vraiment sentir, des motivations financières ont été prévues. Des maisons de santé pluriprofessionnelles sont créées dans les zones où il n’y a même pas de centre de santé pour répondre aux besoins sanitaires des populations.

Toutes ces mesures sont intéressantes. Mais suffiront-elles pour combler le vide que va créer la prise de retraite des médecins généralistes qui font un effort de satisfaire les populations ?